Les cinq personnes que j’ai rencontré là-haut

Le livre :

 Titre : Les cinq personnes que j’ai rencontré là-haut

Auteur : Mitch Albom

Résumé : Pendant des années, Eddie, 83 ans, a veillé au bon fonctionnement de la fête foraine. Comble de l’ironie, c’est ici qu’il vient tout juste de mourir, écrasé sous la nacelle d’un manège alors qu’il tentait de sauver la vie d’une fillette…

Arrivé dans l’au-delà, il se retrouve embarqué sur un vaste océan multicolore et multiforme où, comme dans un rêve éveillé, il va faire cinq rencontres bouleversantes et déterminantes : Marguerite, son amour perdu, mais aussi son ancien capitaine d’infanterie, une vieille femme aux cheveux blancs, un mystérieux homme bleu et une toute jeune asiatique détenant, dans ses petits doigts atrocement brûlés, le secret d’Eddie et de sa destinée…

 

Mon avis :

Le livre commence par le mot « fin », ce qui est surprenant pour un roman. On retrouve aussi un compte à rebours dans les premières pages, où on voit Eddie vaquer à ses occupations quotidiennes, jusqu’à l’accident qui va lui oter la vie en voulan sauver une petite fille.

Eddie est un vieil homme boitant de 83 ans qui s’occupe de l’entretien des manèges de la fête foraine de Ruby Pier. Il y a toujours travaillé, au point où il semblait faire partie du décor. C’est un homme grincheux avec un bon fond.

On pourrait penser que la mort d’Eddie est un évènement triste et révoltant, mais ce n’est pas du tout le cas, et c’est là tout le message du livre. La mort est inéluctable et nécessaire. Dans le livre, il est indispensable qu’il meurt pour que l’histoire prenne place.

Eddie va rencontrer après sa mort cinq personnes que j’ai percu comme cinq messagers. Ces personnes ont toutes un lien de près ou de loin avec Eddie et nous fait réfléchir sur l’incidence du moindre de nos actes sur la vie des autres. Une phrase d’Eddie explique très bien ce concept : « aucune vie ne se déroule en vase clos, elles se chevauchent toutes. »

Les chapitres s’alternent entre le cheminement d’Eddie dans la mort et ses anniversaires dans la vie, qui nous font mieux connaitre le personnage. On en apprend plus sur sa famille, ses amis, pourquoi il n’est jamais parti de Ruby Pier,…

Le + : Ce livre n’a pas vraiment de fin, car l’histoire s’inscrit dans un cycle. Ainsi, la fin du livre est une invitation à inventer la suite (quelles seraient les cinq prochaines personnes? Que diraient-ils? …

Ma citation préférée : « Des inconnus ne sont jamais que des proches qe l’on ne connait pas encore »

Boissons associée : un infusion verveine-menthe

Ma note :

Histoire :        4/5

Personnage : 3/5

Longueur :     4/5

Couverture : 3/5

Note finale : 14/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s